Histoire

De l’art sacré à l’art joaillier, une histoire ciselée… Holemans est synonyme d’élégance et de classicisme, son style se construit de génération en génération entre respect des traditions et désir d’innovation.

Henri Holemans
grand orfèvre d’Art Sacré

1922Henri Holemans fonde les Ateliers Holemans. Ses œuvres sacrées peuvent encore être admirées à la Basilique de Koekelberg à Bruxelles.

1928Henri Holemans s’initie à l’art des laques naturelles sur métaux avec un Maître Japonais, un secret transmis de père en fils.

Jean Holemans
le joaillier créateur

1960Jean Holemans reprend l’atelier familial et l’oriente vers l’éclat, plus profane, de la joaillerie. Homme inspiré, il dessine chaque bijou et crée le style Holemans.

1981Jean Holemans crée l’emblématique Solitaire Antilope et introduit l’utilisation des laques sur métaux précieux, une première en Belgique.

Thierry Holemans
l’audacieux stratège

1990Thierry Holemans reprend le flambeau de la joaillerie et crée des collections thématiques.

1998La Joaillerie Holemans ouvre une boutique sur la Place Vendôme, à Paris.

Moïse Mann
l’artisan passionné

2013Thierry Holemans confie les rennes de la Maison familiale à Moïse Mann qui connaît bien la Maison pour y avoir travaillé près de 20 ans.

2014Emblème précieux de la joaillerie belge depuis près d’un siècle, Holemans réécrit son histoire dans un nouvel écrin, Place du Grand Sablon.